Mes photos ont une teinte indésirable, comment utiliser la température de couleur et balance des blancs ?

Pourquoi les photos sont dans une teinte différente de la réalité ?

La température de couleur s’exprime en kelvin. Elle va de 1000 kelvins à 10000 kelvins en allant du bleu vers le rouge.

Par exemple, les éclairages intérieurs ont souvent une teinte jaunâtre révélatrice des ampoules à incandescence.

Comment corriger cette teinte ?

Les problèmes de teinte peuvent être corrigées à différentes étapes de la réalisation de la photographie: directement à la prise de vue ou plus tard en post-production.

Réglage manuel de la balance des blancs

Afin de compenser les erreurs possibles du système de balance des blancs automatique, les APN proposent deux réglages manuels de ce paramètre.

Le premier permet de choisir une balance des blancs préprogrammée en fonction de la couleur de l’éclairage qui illumine le sujet. Il s’agit en général d’un bouton nommé WB (pour « white balance » = balance des blancs en anglais) qui ouvre un menu sur l’écran de l’appareil.

Celui-ci propose les différents symboles représentants les diverses sources de lumières: flash, lampes tungstène, soleil, ciel nuageux etc…

Ainsi, en sélectionnant la balance des blancs qui correspond à la scène photographiée, vous obtiendrez un rendu plus neutre.

Balance des blancs personnalisée depuis l’appareil photo

Des cartes  de couleur grise, en plastique et de tailles variables sont en vente dans les magasins photo ou sur internet pour un prix modique. Elles permettent d’avoir un objet de couleur neutre et qui peut être ajouter à toutes les scènes que vous photographiez. Cela servira de base pour la correction de la balance des blancs par l’appareil.

Pour cela, il suffit:

  • de placer la carte sous le même éclairage que votre sujet.
  • de prendre en photo la carte pour qu’elle remplisse la partie centrale du cadre.
  • d’aller dans les menus de l’APN et choisir « Balance des blancs personnalisée ».
  • de valider le choix de cette image comme base pour la correction.

Sélectionnez pour finir le symbole de la balance des blancs personnalisée pour qu’ elle soit réglée par défaut sur celle-ci pour les images suivantes. Ça vous permettra d’obtenir rapidement des images aux couleurs fidèles, pour les évènements se déroulant sous un éclairage constant.

Réglage manuel de la balance des blancs en post-production

Tout comme au niveau de l’appareil photo, on retrouve dans les logiciels de traitement d’images (ici Lightroom) la possibilité de paramétrer la balance des blancs selon des réglages préenregistrées. Il suffit de sélectionner le choix qui décrit le mieux l’ambiance de vos images dans le menu déroulant.

Attention, cette fonction n’est accessible uniquement aux images au format RAW (.CRW, .NEF etc…) et non aux jpeg !

Ce type de logiciels permet également de corriger les couleurs grâce à deux curseurs: la température de couleur (du violet au jaune) et la teinte (du vert au magenta). En bougeant ces paramètres on peut obtenir un rendu neutre « à tâtons ».

Échantillonnage avec une carte gris neutre depuis un logiciel de traitement d’images

Le processus de correction de la balance des blancs par échantillonnage d’une carte gris neutre (ou d’un Colorchecker comme ci-dessous) est identique à celui par l’appareil photo pour ce qui est de la partie « terrain ».
Une fois la photo référence prise, vous pouvez par contre continuer votre série d’images normalement.
Lorsque vous ouvrez la photo référence dans votre logiciel de traitement, il faut sélectionner la pipette d’échantillonnage et la placer au niveau de la carte gris neutre (ou du patch gris dans le cas du Colorchecker). Un clic suffit pour rendre à l’image des tons neutres. Ensuite, en copiant les paramètres de cette images sur les autres de la série, vous pourrez corriger en masse les problèmes de teintes de vos photos.

Si vous n’avez sur vous, au moment de la prise de vue, de charte de gris, il est possible d’obtenir un résultat approchant si vous avez dans le cadre de l’image un objet de couleur neutre (du gris-clair au gris-foncé). En effet, en cliquant avec la pipette sur cet objet, la photographie devrait retrouver des couleurs naturelles.

Conclusion

Comme nous l’avons vu, il y a donc de multiples façons de traiter les problèmes de couleur des photos. La correction de la balance des blancs est très utile mais attention à ne pas trop/tout vouloir neutraliser.

Ainsi, corriger les teintes « chaudes » de couché de soleil serait certainement une erreur et retirerait une partie de l’attrait de ce type de photos. Qu’en pensez-vous ?

Lerohellecphoto


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six + neuf =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.