Apprendre les paramètres de base en photographie: la sensibilité

Les 3 paramètres de base en photographie: la sensibilité (le réglage des ISO)

Le dernier article de cette série sur les réglages de base de la photo est consacré à la sensibilité (du film ou du capteur).

La sensibilité

Ce troisième paramètre de ce que l’on appelle “le triangle d’exposition” est le plus simple à appréhender.

La sensibilité d’un capteur ou d’un film est indiquée en ISO (anciennement ASA). Elle fonctionne comme pour les deux autres paramètres en doublant par deux la quantité de lumière captée par l’appareil photo à chaque hausse d’ISO.

On a donc un tableau de la sensibilité très semblable à ceux de l’ouverture et de la vitesse d’obturation:

sensibilité et quantité de lumière

Une sensibilité de 400 ISO permettra donc de capter 4 fois plus de lumière qu’à 100 ISO et 16 fois moins qu’à 6400 ISO.

En argentique, un changement de sensibilité n’est possible qu’en changeant de film alors qu’en numérique il suffit de tourner une molette.

Les effets de la sensibilité

En plus de jouer sur l’exposition, la sensibilité affecte le grain (en argentique) ou le bruit (en numérique) des clichés.

Avec les APN actuels, on peut monter à 1600 ISO sans ajout de bruit pénalisant la qualité de la photo. Cependant, les sensibilités supérieures à 6400 ISO doivent être réservées à des situations où le manque de luminosité est tel que ce soit la seule solution pour obtenir une exposition correcte. Les progrès ont été énormes dans ce domaine car, pour les premiers reflex numériques comme mon vieil EOS10D, le maximum était entre 400 et 800 ISO.

La taille des photosites du capteur numérique joue sur la capacité de l’appareil à atteindre de fortes sensibilités sans trop de bruit. Ainsi les “petits” capteurs (APS-C dans les reflex début de gamme ou encore plus petits dans les
bridges/compacts) gèrent traditionnellement moins bien les hautes sensibilités que les capteurs “plein format” des appareils plus haut de gamme.

Pourquoi alors utiliser des sensibilités élevées ?

Je répondrai à cette question dans le prochain article dédié au triangle d’exposition

Lerohellecphoto

Pour aller plus loin…

L’ouverture

La vitesse en photo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + 19 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.